Action « Eis Finanzplaz 4 Human Rights »

1.jpg

Le résultat n'aurait pas pu être plus clair : selon une enquête réalisée par TNS Ilres pour l’Initiative pour un devoir de vigilance, 86% de la population résidente estime  que le cadre réglementaire au Luxembourg devrait responsabiliser le secteur financier afin d’empêcher le financement d’activités de sociétés dont les activités seraient liées à des violations des droits humains et des dommages environnementaux. Lire le communiqué de presse de l'Initiative

Vous aussi, vous êtes en faveur d’une loi obligeant les entreprises du secteur financier à respecter les droits humains et éviter les dommages environnementaux? 

 

Un premier pas pour les acteurs institutionnels du secteur financier luxembourgeois comme Luxembourg for Finance, l’agence pour le développement du secteur financier, serait de s’engager en faveur des droits humains et de l’environnement au niveau de leurs politiques de gouvernance. 

 

Aidez-nous à demander au directeur général Nicolas Mackel de promouvoir la diligence raisonnable et l'adoption d'une telle législation au niveau national et européen. 

Comment participer à l’action?

Pour participer à l’action, vous pouvez:

 

  • envoyer votre carte postale à Nicolas Mackel. Pour ce faire, remplissez le formulaire contact et commandez vos cartes. Veuillez indiquer le nombre de cartes désirées, la langue (français, luxembourgeois) et votre adresse postale. Attention: n’oubliez pas d’ajouter un timbre sur votre carte, 

  • signer notre appel à l'attention de Nicolas Mackel en remplissant le formulaire ci-dessous

  • interpeller Nicolas Mackel (@MackelNicolas) sur Twitter, p.ex en vous prenant en photo avec la carte postale ou en utilisant l’image de la carte.

Merci pour votre soutien! #Mackel4HumanRights

Signez l'appel en ligne


Monsieur Nicolas Mackel,

 

Les victimes de violations des droits humains dans le cadre des activités économiques et financières attendent depuis des années pour que les entreprises assument leur responsabilité pour les dommages causés. Chaque violation des droits humains est une de trop.

 

Il est temps d’agir en adoptant des normes contraignantes. Cette demande est partagée à la fois par une majorité d’acteurs financiers, comme le montre l’étude financée par Luxembourg for Finance, ainsi que par une grande partie des résidents au Luxembourg. En effet, selon une enquête récente par TNS Ilres, 75% de la population est d’avis qu’il faut introduire une loi sur un devoir de vigilance en matière de droits humains et environnement pour les entreprises avant les prochaines élections législatives en 2023.

Par conséquent, nous vous prions de vous engager pour la promotion du devoir de vigilance auprès des acteurs financiers au Luxembourg et pour l’adoption d’un cadre législatif aux niveaux national et européen afin de garantir le respect des droits humains et de l'environnement par les entreprises. Ce cadre devrait intégrer pleinement le secteur financier, tout au long de sa chaîne de valeur et pendant toute la durée d'une relation commerciale avec les clients respectifs.

 

Un premier pas à concrétiser rapidement par les acteurs institutionnels du secteur financier luxembourgeois comme Luxembourg for Finance serait de s’engager en faveur des droits humains au niveau de leurs politiques de gouvernance.

Signez cet appel

Merci pour votre soutien.

LUX.jpg
2.jpg